Dragons de l’oubli

Rugissant aux quatre vents…mais aucuns sons ne sort…

Les dragons, images de la vie et son combat, s’étranglent dans un souffle muet…

Horreur de l’amnésie résultante de la torture

Oublier

Oubliez

Oublié

Jusqu’à ce que la douleur rappelle à Soi, comme une lame froide et brulante dans le cœur de l’âme…

 

Alors les freux, choucas et corneilles coassent allègrement en ses temps de grisaille et jouent à se faire peur, ou dominer , c’est la même chose,

pour un peu de nourriture

quitte à manger le dragon

 

cn1453

 

cn1458

 

 

Dessin à l’encre pour un site, finalement jamais retenu…les temps sont durs, très durs…

J’essayerai de faire une note rigolote la prochaine fois ;)

corbeau

Sur l’amnésie, le dernier film de Gong li et zhang yimou. Clic

Carnet de concerts

Novembre et décembre 2014…

Performance Poésie et musique transatlantique

1. Sur les chutes…

cn1461

Belle hypnothétique Techno…cn1460

Suivi de l’Adem atelier d’écriture musicale avec Jérôme Monet et Claire au hautboiscn1459

Et concert de Sana Bob avec Cécile Broché en invitée…cn1456

Et Cédric Lambert à l’harmonica…cn1457    Et une série de portrait pris sur le vif…cn1462

Ghost vibe suite

Je ne suis jamais allé au Baou de St Jeannet, j’aimerais bien, d’autant que j’ai pratiqué la varappe ! Ce dessin fut déjà publié sous le titre « Ghost vibe » (allez jeter un oeil, les commentaires sont chouettes ;) Corps montagne de mots sensations sans queue ni tête quoique. Perception télépathique ou de rêve…les coïncidences sont troublantes… Merci et clin d’oeil à Pierre Nox pour avoir trouvé la comparaison.

 

cn1448

Baus

Voici le Baou en question, j’ai inversé l’image pour une facilité de vision ;)

C’était le début de l’ère rance, se reconnecter aux émotions, l’enthousiasme, la joie, la gaité était depuis trop longtemps masquées ou interdites. Ce fut un long chemin, un véritable parcours de con battu ;) Tout était vide en moi ou plutôt sitôt que je touchais à l’essentiel…c’était la panne des sens. Les mots fuyaient à perdre haleine.

cn1447

J’ai rêvé qu’un arbre sortait de ma bouche. Un arbre aux feuilles en forme de coeur vert clair. La fissure, la déchirure prenait la forme de ramifications, de racines, comme les arbustes le long des sentiers. On s’y perd comme dans un labyrinthe. Après coup je me suis dit que ça ressemblait au manuscrit de Voynich. J’étais sur la piste des mots, les maux calligraphiés. Les portes se fermaient au fur et mesure de la progression…

cn1446

Dessins réalisés en 2007, 30X40 cm, encre, brou, crayon.