Ghost vibe suite

Je ne suis jamais allé au Baou de St Jeannet, j’aimerais bien, d’autant que j’ai pratiqué la varappe ! Ce dessin fut déjà publié sous le titre « Ghost vibe » (allez jeter un oeil, les commentaires sont chouettes ;) Corps montagne de mots sensations sans queue ni tête quoique. Perception télépathique ou de rêve…les coïncidences sont troublantes… Merci et clin d’oeil à Pierre Nox pour avoir trouvé la comparaison.

 

cn1448

Baus

Voici le Baou en question, j’ai inversé l’image pour une facilité de vision ;)

C’était le début de l’ère rance, se reconnecter aux émotions, l’enthousiasme, la joie, la gaité était depuis trop longtemps masquées ou interdites. Ce fut un long chemin, un véritable parcours de con battu ;) Tout était vide en moi ou plutôt sitôt que je touchais à l’essentiel…c’était la panne des sens. Les mots fuyaient à perdre haleine.

cn1447

J’ai rêvé qu’un arbre sortait de ma bouche. Un arbre aux feuilles en forme de coeur vert clair. La fissure, la déchirure prenait la forme de ramifications, de racines, comme les arbustes le long des sentiers. On s’y perd comme dans un labyrinthe. Après coup je me suis dit que ça ressemblait au manuscrit de Voynich. J’étais sur la piste des mots, les maux calligraphiés. Les portes se fermaient au fur et mesure de la progression…

cn1446

Dessins réalisés en 2007, 30X40 cm, encre, brou, crayon.

 

 

Je te sans…

cn1443

 

Sur un lit d’ocre rouge sang, vie vibrante d’un songe de désir lancinant. L’amour et la mort (l’amor ou l’Âme or) se rejoignent dans la couleur rituelle peinte sur le crâne de nos ancêtres, se répercutent sur les parois rupestres d’un Lascaux ou d’un Chauvet. Mélange du désir de l’homme et de la femme qui dansent en une folle sarabande de chevaux bondissant. Ce songe, curieusement, n’est pas de moi mais vient d’un périple d’âmes reconnaissantes. Âme mer ou âme air, les deux se rejoignent pour un cyclone perpétuel…jusqu »a l’instant sublimé. L’ange de la Tempérance plane et joint le fluide des souffles harmonique, de la vie universelle entre deux corps, deux âmes, deux vases communiquant.

Je crève d’aimer…et nous nous sentons… ;)

Dessin à l’ocre rouge, encre, or, argent 30 X 40 cm

Ecriture

Métamorphose de l’écriture au gré de la spirale des émotions non ressentie et qui se couchent sans vergogne sur le papier. Calligraphie de l’angoisse de la mémoire d’une torture traumatisante trop longtemps masquée et qui s’exprime inconsciemment. Maintenant je sait ce qu’il en est. 40 ans de sidération, un mélange d’extase et d’oppression, une peur panique, mortelle, bloquante…résurgente à chaque fois où je me retrouve dans la même situation…et tout ceci associé au fait de s’exprimer, de se défendre, de dire…interdiction, punition, torture de plus de 3 heures sans pouvoir s’enfuir et tout cela enfouit dans les tréfonds de ma mémoire émotionnelle, caché, masqué, oublié…Tout est revenu à la conscience il y a juste un an. Un an pour m’en remettre…

cn1413

Calligraphie de l’angoisse

Et une petite vue du bureau-atelier, corps lettres, alphabet du corps statique et bientôt dansant…

cn1442

Suite de l’origine

…de la beauté, quelque peu éphémère comme toute vie sur terre…

Croquis d’atelier à l’encre, fusain, pastel, lavis…divers formats…

sur un parfum d’automne…autant en emporte le vent…

cn1430

cn1422

Une perspective somme toute étrange…

Quand les modèles causent \o/

Encre et fusain

Cogito ergo sum...

Un nuage de fusain pour un caractère fantomatique, brume matinale de l’automne…sur une musique de Blaue Reiter…

/

\

Faire des pieds et des mains….

°°

cn1425

cn1426

cn1427

cn1429

Corps transparent entre lignes de forces comme une structure métallique…

cn1431

cn1432

Toujours les fantômes ou des anges délétères…

cn1423

Croquis rapide, toujours sur le vif…

cn1433

cn1435