Subjectile de nulle part

Enfin, pas tout à fait. Surgit plutôt de la vallée des larmes, de la crainte et de la peur. Rien de drôle mais pourtant si vrai, quelque chose qui doit sortir comme une épuration. Le hasard révèle ce qui est caché. La surprise sans appréhension, comme un chat noir qui déboule sans raison, et une peur plus profonde, ancrée dans les tissus de la mémoire corporelle…

Acrylique, papier, colle, 30 cm X 30 cmsubj1501

subj1502

subj1503

Carnet calligraphié avril

Longtemps que je n’ai publié de notes, beaucoup (trop) de choses pour l’instant. Suite du chapitre précédent, avec quelques moments de folie rigolote. Entre autre, un dessin de Marie Clesse as Mariole, réalisé un matin de petit déjeuner au marché, certain pourront reconnaître le lieu.CN15041

CN15042

CN15044   CN15043 CN15045 Et un petit dessin pour des amis qui se marient le mois prochain, dans le livre magnifique de Margaux Motin et de Pacco, sorti juste au bon moment ! Coïncidence, coïncidence \o/ CN15046 Les couleurs sont en cours…travail sans filet, peur de gâcher ce beau bouquin \o/

Corps bleu 7

corpsb07

Se laisser emporter par le flot des flammes (femme?) bleues, au son du hautbois.

Les anches m’inspirent !

Le bleu transpire

Fantôme du désir

Un père passe et manque

Vide et plein se succèdent en folle sarabande

Pigments, acrylique, 65 X 65 cm

Suite de