cn1607

Corpus cyaneus

Suite en corps bleu…

 

cb1694

80cm X 80 cm pigment, papier et journaux divers…

cb1693

Idem

cb1601

40cm x 50 cm

cb1603

40cm X 40 cm

cn1607

Azur et or 30cm X 40 cm

cn1608

M caeruleus 20 cm X 30cm

avec une redécouverte dans mes archives, encore un truc de perdu :/  Premier test de l’assiette à dorer médiévale, encre ferrogallique, pigments et plume d’oie sur papier chiffon tramé.Une page de vitruve.

 

Wip

Les coquelicots ballotent dans le vent, libérant leurs pétales au gré des rafales…

coquelicot04

Et s’envolent comme autant de papillons éphémères, surgissant du cœur comme roulement de tambour, fracassant comme la chamade dans la brèche de l’escarpe, au cœur pétri et flétri des amours perdu, éperdus,

cq03

 

Les fées mères …origines des mythes, légendes, sources de l’onde et ode à la Vouivre…ivresse de la vie… de vous et du souvenir vibrant, âme de l’Homme, Om originel, Aum et Oghm, source du langage et de l’être, courant les veines de la terre… impermanent, improbable comme le cygne noir…

coque05

Les papillons deviennent feuilles mortes, dansantes dans les frimas de l’automne. Et la pluie n’altère en rien le sourire des êtres enthousiastes ayant gardé leur âme d’enfant…

cn1691

Work in progress,.. ( rhaaa je sèche dans le scenar, trop de données, de contingences, de conneries,de divergences, le labyrinthe perpétuel, toujours mouvant et changeant, en_vie de passer à autre chose…changer d’air…)

Light

Un peu de tout, quand on est dispersé, désintégré, éparpillé, on ne fait que ramasser les morceaux épars, d’un puzzle constamment évolutif, quand les pièces, même utiles, ne trouvent plus leur place.

cn1682

Aquarelles de coquelicots, esquisses d’animations….

coquelicot01

coquelicot02Et visite du MIA (Made in Asia ) Cosplay rigolo et clin d’œil à Turalo portant dragon tirant la langue…

cn1680

 

 

Dragons

Il est temps de s’arrêter dans cette sorte d’errance éperdue, et d’observer le chemin parcouru, une quête de savoir pour se retrouver face au souffle primordial. La roue de fortune s’est bloquée dans sa ronde cyclique et les rouages tournent à vide (avide?) dans une spirale de souffrance et d’amour, le dragon et l’ange se regardent en chiens de faïence. Ici un résumé des dragons dessinés comme un questionnement sans savoir de ce qu’il en retourne. Le mythe fantastique est une réponse allégorique à l’origine du mal…et du bien. Que souffle le dragon dans sa force de vie qui relie la terre au cosmos avec l’Homme comme pivot. Que me soit donné la Force de refaire tourner la manivelle de la roue de Fortune…

Livre des défis

Depuis quelques temps, je me suis amusé à proposer des défis au travers d’un livre d’un poète hongrois. Nous étions plusieurs à le remplir et voici donc ma contribution. Les photos sont faites à l’arrache mais j’en ai un peu ras le bol de traiter des images. je préfère la spontanéité du dessin.

cn1663

cn1664

cn1665

cn1661

cn1666

cn1667

cn1668

cn1662

cn1669

cn1670

cn1671

cn1672

cn1673

cn1674

cn1660

Back in black

Cet été fut somme toute merveilleux…quoique…la lumière est plus belle quand on est à l’ombre…avec un verre de sangria…excellent au demeurant…Mais au delà de l’insouciance, la réalité guette, inéluctable, douloureuse et aussi surprenante comme cette synchronicité quand 5 créatifs se retrouvent dans le même train au même moment, sans l’avoir prévu….et évoquent moultes possibles :) Entretien d’une correspondance, quand surgissent les ailes du désir, on abouti dans l’île du désert à défaut du désir d’elle…

cn1613

cn1618 cn1616

cn1615