Carnet désincarné

13dec 14decLa division du sujet, pluie de mots anarchique, fontaine de larmes débordante, la source abreuve l’onde, et mélange passé et à venir. Renaissance subjective sur la voie rouge dans une nuit blanche, au travers des chants ectoplasmiques. Cours le Loup sur le Bifrost . Sur un air de Garmarna : 

Carnet désincarné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s