Douze dragon

c07

Suite du souffle; expiration primordiale, comme le dit Merlin dans Excalibur, c’est le souffle du dragon qui dort et que l’on réveille par son évocation…donne la puissance magique à l’enchanteur. 12, un et deux, I et II, continu et brisé, alternité ( ou altérité ;) et unité, Uni et Versatile, le Kosmos, la base du trigramme du Fo hi, le souffle créateur, celui du dragon qui génère toute impulsion, la vie, l’amour. A la fois simple et complexe, comme le nombre d’or et la divine proportion. Un dragon, droit comme un I, souple comme un serpent 2. Shhhhhhhh… 12, le nombre de druide en Ulster…les 12 juges…les 12 tributs d’Israel…les 12 mois de l’année… le début de toutes choses…et c’est exprès qu’il n’y a pas de « s » à Dragon dans le titre car il est, pour l’instant, unique ;)

Dans la suite ==> Chi et RhoCheval Dragon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s