Carnet « dans le train »

J’ai déjà dis que j »aimais le train car je peux y dessiner et ne vois point le temps passer. Souvenirs de moments passés, ea la maison de la Poésie et un concert de l’atelier d’écriture musicale, section percu et électronique (Bidouillage et hacking d’anciennes manettes de jeu, très intéressant…) Super moment donc.

c33 c34 c35

Publicités

Interlude en guise de cocon qui déchire sa chrysalide de sa race

Passer du bleu de la mélancolie et de l’attente expectativo paralysante aussi dynamique qu’une pierre bleue

c104

Marre d’être spectateur…

Au déplacement vers le spectre rouge de la colère, du dynamisme fi de la destruction des autres et de soi, foncer les yeux fermés quitte à se manger /un mur / un sol / une maison / un arbre / une justice sociétale de merde (quoique là pour moi c’est pas un risque, j’ai trop trinqué, donc ils peuvent en avoir un peu aussi) / à vous de choisir, barrer les mentions inutiles… Un jet de dé, et je déteste le hasard, n’est ce pas Jules ou Benito ? L’aveuglement n’emmerde et bouger pour…bouger… tout autant…

Une raison… t’as gueule lui réponds-je

Un but… laisse ça aux diables, c’est le moment, tient

Volonté et force… J’ai l’impression d’entendre Yoda

Courage… Hmmm!?

Nom du cœur, de l’amour, de l’Etre, de la vie, de ce que nous sommes tous quand on guindaille sur les tables ou quand je serre mes enfants dans les bras, et aussi l’étreinte seskuelle hyper partagée et galactique… et ou l’amitié.

c106

Et donc passage au FIFF, un chouette festival qui nous permet de côtoyer à la même table des gens francophones du monde entier même que je ne savais pas que ça existait genre une Jouanaise ! ?

c103

 

Et retour au boulot \o/ mais purée vivement le nouveau scan passque les photos là, ça fait mal aux yeux…

 

c105

Et dîner sur la place Saint Catherine encore chaude sous le soleil et le coin poissonnier assailli de toute part tel qu’a midi trente, il n’y avait plus de tourteau et de calamar. (On mange sur le pouce au prix du marché, c’est une tuerie car on choisit son assiette…)

br01

Carnet suite de procrastination…

c107

c108

c109

c110

c111c112

 

c37

Il est temps pour moi de me poser là comme, je ne sais pas, ..euh non., je ne sais pas…plein de nom d’animaux me viennent en tête mais aucun ne correspond à cette pause sauf peut être le serpent qui à force de marcher a usé et perdu ses pattes.  Bon et scanner convenablement ces fichus dessins de carnet…

 

c36Portrait au fusain de Nadia

c102         Et quand j’ai pas d’appareil photo, il me reste l’aquarelle…