Sabre II (quatorze moins 1)

Et le soleil poursuit inlassablement sa course dans le ciel bleuté…ou gris…c’est selon les humeurs…
Pourquoi n’ai-je pas continué ? Tu as ta personnalité qui s’est éclipsée, il a renié son ego et nous nous sommes amusés à détruire sa volonté d’être présent, d’exister. Vous n’avez rien senti et ils sont partis, le laissant dans la misère car les temps sont révolus… La fontaine aux mots ne coule plus…La mine des idées s’est tarie, les étais se sont disloqués et les galeries se sont effondrées. Il faut tout recommencer, creuser dans les pensées profondes pour trouver de nouveaux minerais, un nouveau filon, inépuisable. Le tourne-disque s’est arrêté. Il se remet lentement en marche mais la griffe est et restera toujours présente. Tu ne sais pas de quoi je parle…moi non plus. (Sourire en coin)

a01

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s