Corps suite oeuvre au noir II

Suite de la suite ;), croquis, dessins de corps en mouvements, capter l’essentiel du geste, la quintessence du souffle, de la transe pi ration comme un kanji ou un caractère chinois, une vibration de l’instant au travers de l’étant sans être soi, ni un rêve. Juste là devant le corps qui bouge, la feuille statique, l’œil comme capteur sans jugement et la main qui suit.

 

f01

 

f02

f03

 

f04

 

f05

 

f06

Suie, gomme arabique et oxyde rouge.

Suite de la théorie de l’art chinois ( Vide et plein de François Cheng) et japonais :  l’Eloge de l’ombre de Tanizaki.

Dans le même sens  : Suite corps oeuvre au noir I

Aberrance discursive

Note précédente, clic ici et aussi   et aussi et aussi et à découvrir, magnifique,  une invitation au voyage sur une introduction de Sei Shônagon : Les carnets de traverses au Japon.

3 réflexions sur “Corps suite oeuvre au noir II

    1. Merci beaucoup \o/ C’est inspiré d’une danse, effectivement, et je n’avais pas fait le rapport avec Mathieu et Michaux ;) Comme quoi les chemins de traverses peuvent s’entrecroiser ! Je vais lire votre blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s