Fuir la honte 2

Suite de l’épisode précédent…

Quelque chose aussi qui a à voir avec la honte et le dégout de soi…le psoriasis.

 

ang15A propos des masques, une artiste imprime des masques en 3D contre la peur et le manque d’estimeclic

 

 

ang16

 

ang17

 

ang18

 

ang19

 

ang20

 

ang21

 

ang22

 

ang23b

ang24

 

ang25

Je disparais dans un monde imaginaire ? Non même pas. C’est plutôt inimaginable, je ne sait pas ou je suis. Une sorte de désert balayé par les vents. Ni chaud ni froid, ni jour ni nuit. Comme si le temps n’existait pas ! Ca me fait penser au monde de Xanth, quand on se fait piéger par l’ombilic de la gourde hypnotique…

ang26Je me rend compte que finalement j’écrivais juste pour écrire. Le dessin aussi. Mais finalement, le projet et le concept ne se conçoivent que quand on a résolu tous les problèmes primaire de l’existence…Je fuyais loin de multiples traumatismes…Le savoir est là mais l’étant n’est plus là. Plus de substance ou de conscience, rien que de l’inconsistance. Et sans cette base là, il ne peut y avoir de projet – concept – création et évolution ! Enfin, très peu. J’ai vécu plus ou moins avec ce genre de mode d’existence « décalé », en extase !  Littéralement !  Condamné à vivre sans joie, faible, …à part être « artiste super sensible, je ne peux rien faire d’autre »…sentiment de dégout mêlé à la tristesse…

Saloperie d’émotions…

 

8 réflexions sur “Fuir la honte 2

  1. Un texte tout en émotions qui relègue la maladie au second plan alors qu’elle est la source. Depuis cet écrit, je t’imagine soulagé ? Je viens de lire « La demi pensionnaire » de Van Cauwelaert, et ça me fait un peu penser à ton histoire. Tes dessins sont super, mais je les avais déjà « liké » !

    1. Merci pour ton commentaire Dominique :) J’ai passé une semaine sans voir mes dessins, et ça fait du bien de faire une pause surtout émotionnelle. J’ai juste lu il y a longtemps « Corps étranger » de Van Cauwelaert et ça m’avait touché. En vrai, ce n’est pas facile de revenir sur son passé mais c’est ce qui forme ce présent si difficile. L’écrire et surtout le partager est une forme de soulagement ;) Bonne journée ou soirée à toi.

  2. Récit bouleversant, sans pathos, généreux. Soyez fier de vous et ayez confiance dans votre talent, même si c’est une piètre consolation, c’en est une à ne pas négliger. La création permet d’exorciser et de supporter, de s’apprivoiser aussi. Merci pour ce témoignage.

    1. Merci beaucoup, ça me touche énormément. Je vais continuer pour l’instant dans cette voie. Et j’ai grand plaisir à vous lire :) Bonne journée ou soirée à vous.

    1. Merci tout plein pour ton gentil commentaire Mélanie ! Je ne sais plus par quel chemin j’ai découvert ton blog mais il me touche beaucoup. Hâte de voir la suite :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s