Anim 3

Les choses avancent lentement, trop lentement…

 

 

 

Publicités

Anim 2

Une série d’animations, entre errance et division, expectative et sidération massacrante, résurrection érectile et fascination médusée…

Une continuation de celles réalisées précédemment…et une confirmation des suivantes….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des mots, des ambres, des ires, des astres…

Il est temps de rentrer au port, à condition d’en trouver un…

Le voyage fut long, des fois cruellement immobile, des fois précipité comme un torrent, rien de tranquille mais toujours étonnant…

Les carnets sont utiles, très utiles…pour savoir comment on fonctionnait avant, découvrir les erreurs mais aussi la beauté surprenante des créations,  des rencontres, des découvertes…

Malgré cela, j’erre toujours entre les vagues, entre les mots comme un navire sans capitaine, un chariot sans cocher. Les chevaux fous tirant à hue et à dia, le gouvernail tournoyant de bâbord à tribord.

Et moi, immobile, partout à la fois, nulle part en même temps, redécouvre, émerveillé, les voyages d’avant, et les futurs possibles….

freze08

Pour un pétale, une rose en trop,

avec des mots je fait des vagues,

avec des mains, je fait des drames

Je suis KO dans un verre d’eau

(Charlotte etc…)

Quelque pages du carnet de 2011…animation du frontispice de maintenant…

 

Et la vidéo de la chanson sur ce site : http://www.imaginem.fr/films/travaux-d-eleves/clip-battement-de-cils-de

 

 

Wip

Les coquelicots ballotent dans le vent, libérant leurs pétales au gré des rafales…

coquelicot04

Et s’envolent comme autant de papillons éphémères, surgissant du cœur comme roulement de tambour, fracassant comme la chamade dans la brèche de l’escarpe, au cœur pétri et flétri des amours perdu, éperdus,

cq03

 

Les fées mères …origines des mythes, légendes, sources de l’onde et ode à la Vouivre…ivresse de la vie… de vous et du souvenir vibrant, âme de l’Homme, Om originel, Aum et Oghm, source du langage et de l’être, courant les veines de la terre… impermanent, improbable comme le cygne noir…

coque05

Les papillons deviennent feuilles mortes, dansantes dans les frimas de l’automne. Et la pluie n’altère en rien le sourire des êtres enthousiastes ayant gardé leur âme d’enfant…

cn1691

Work in progress,.. ( rhaaa je sèche dans le scenar, trop de données, de contingences, de conneries,de divergences, le labyrinthe perpétuel, toujours mouvant et changeant, en_vie de passer à autre chose…changer d’air…)

Fall

hallow2

Un petite anime pour passer le temps…

Sur un texte d’Emily Brontë (1818-48 )

« Fall  leaves, fall; die, flowers, away;

Lengthen night and shorten day;

Every leaf speaks bliss to me,

fluttering from the autumn tree;

I shall smile when wreaths of snow;

I shall sing when night’s decay

Ushers in the drearier day. »