La bille bleue suite :)

Hello, bonjour, aloha, longtemps que je ne suis venu trainer mes cellules visuelles et sensorielles dans ce monde. Je suis en grand travaux et l’expo continue, pour résumer…la bd continue, et d’autres projets se lancent.

C’est la suite un peu corrigée de la note précédente, je suis justement dans un moment entre deux, en reprenant des choses plus concrète, je quitte ce monde virtuel porteur de tant de promesses finalement décevantes, pourries par un mercantilisme destructeur.

Bon, mon appareil photo rend l’âme, la technologie devient de plus en plus obsolète, tout comme nous finalement peut être, nous créons nos outils à notre image, qui se détériore avec le temps, bah ! tant qu’on a la jeunesse…Enfin mais non, sachons apprécier les choses passées comme celles qui vont arriver…en étant juste le lien, ce lien qui relie, nous et les autres :) et sans dépendre de l’outil…vive le situationisme ! Je redevient un semeur de cailloux qui apportent de la joie, de l’amour, choses tellement essentielles car elles sont gratuites, généreuses comme un matin, un baiser, un sourire…

Rendez vous, si vous passez par Namur, à la cité artistique les « petits pouyons » pour découvrir tant d’œuvres et d’installations de créateurs d’ici et des environs jusqu’ 29 juillet 2018. Et aussi les miennes ;) Voir le lien FB ici

Sur le fleuve :

Publicités

Série de portraits

En panne sur mon récit; parler du mutisme, de la peur et des blocages bloquent, justement, alors je procrastine, non di dju comme on dit…mais ça n’avance pas…grrr

Fait ce matin sur moitié de carte A5,

 

 

Des mots, des ambres, des ires, des astres…

Il est temps de rentrer au port, à condition d’en trouver un…

Le voyage fut long, des fois cruellement immobile, des fois précipité comme un torrent, rien de tranquille mais toujours étonnant…

Les carnets sont utiles, très utiles…pour savoir comment on fonctionnait avant, découvrir les erreurs mais aussi la beauté surprenante des créations,  des rencontres, des découvertes…

Malgré cela, j’erre toujours entre les vagues, entre les mots comme un navire sans capitaine, un chariot sans cocher. Les chevaux fous tirant à hue et à dia, le gouvernail tournoyant de bâbord à tribord.

Et moi, immobile, partout à la fois, nulle part en même temps, redécouvre, émerveillé, les voyages d’avant, et les futurs possibles….

freze08

Pour un pétale, une rose en trop,

avec des mots je fait des vagues,

avec des mains, je fait des drames

Je suis KO dans un verre d’eau

(Charlotte etc…)

Quelque pages du carnet de 2011…animation du frontispice de maintenant…

 

Et la vidéo de la chanson sur ce site : http://www.imaginem.fr/films/travaux-d-eleves/clip-battement-de-cils-de