Simorgh

Plus d’un mois sans internet est ce possible ? Oui et non, je n’ai plus surfé sur le web mais restais toujours connecté sur les rézals socials via le téléphone, oups, le smart…mais sans m’investir, juste se tenir au courant et, curieusement, ne plus intervenir augmente en qualité les interactions. D’un autre coté, je me concentre plus sur moi même et mes (sérieux) problèmes, ce qui fait évoluer plus les choses dans le bon sens. La période où je souffrais sans savoir pourquoi s’éloigne de plus en plus, comme un terrrible ouragan.

Mais les remous et ballotements sont toujours là…

EYE OF THE STORM | Lovett from Lovett on Vimeo.

 

 

Le voyage continue, entre le brouillard des angoisses et l’aveuglement de la pleine clarté :/

 

formes01

Série de dessins, pigments ocre et rouge, papier, 20 cm X 20 cm

 

Je ne vois plus grand monde non plus, c’est un voyage en solitaire mais je commence seulement à voir ce qu’il faut faire…

 

A une amie :)

 

La bd continue vaille que vaille, les ramifications s’étendent de plus en plus comme les racines d’un arbre….ou d’un cancer…

 

 

Le miroir se brise en mille morceaux, autant de partie du simorgh, un mythe qui m’interpelle particulièrement… à découvrir, la conférence des oiseaux :

Une enluminure que j’ai réalisée en son temps pour la naissance de la fille d’une amie \o/ Lucie m’a fait penser directement au simorgh ! En réalité je ne sais pas pourquoi…

Lumière dans les ténèbres actuelles? J’adore mes enfants, ils sont lucides ^^

Et la découverte vidéo et musicale : d’abord Irfan, magnifique groupe hongrois plein d’inspiration et …un dada :)…la calligraphie arabe mise en mouvement et musique sur le thème du simorgh par un designer Iranien…

 

Simorgh from Meghdad Asadi on Vimeo.

Bon à peut être dans un mois ;)

Corpus cyaneus

Suite en corps bleu…

 

cb1694

80cm X 80 cm pigment, papier et journaux divers…

cb1693

Idem

cb1601

40cm x 50 cm

cb1603

40cm X 40 cm

cn1607

Azur et or 30cm X 40 cm

cn1608

M caeruleus 20 cm X 30cm

avec une redécouverte dans mes archives, encore un truc de perdu :/  Premier test de l’assiette à dorer médiévale, encre ferrogallique, pigments et plume d’oie sur papier chiffon tramé.Une page de vitruve.

 

Dragons

Il est temps de s’arrêter dans cette sorte d’errance éperdue, et d’observer le chemin parcouru, une quête de savoir pour se retrouver face au souffle primordial. La roue de fortune s’est bloquée dans sa ronde cyclique et les rouages tournent à vide (avide?) dans une spirale de souffrance et d’amour, le dragon et l’ange se regardent en chiens de faïence. Ici un résumé des dragons dessinés comme un questionnement sans savoir de ce qu’il en retourne. Le mythe fantastique est une réponse allégorique à l’origine du mal…et du bien. Que souffle le dragon dans sa force de vie qui relie la terre au cosmos avec l’Homme comme pivot. Que me soit donné la Force de refaire tourner la manivelle de la roue de Fortune…

Solitude

cn1573

cn1579 cn1580

cn1578

Le vide engendre l’angoisse

comme la solitude

du voyageur

avant de plonger dans le trou noir

Les informations se perdent

se décomposent

et la mémoire se perd

dans les limbes de l’infini

et de la finitude

La source est tarie

et la muse est loin

Quand la retrouverais-je?

Car ne plus avoir peur

de dire

ses maux

ses mots

insensés

Les émotions troublent

et font vibrer

comme les cordes d’une harpe

la peau d’un tambour

M’a–t-il dit d’être

Dis soi

Dis moi

Dis toi

M’a-t-il dit

Je t’aime

parce que tu m’aimes

Non ! Tu ne peux pas…

cn1576Avec Calypso Valois au chant…

Revance

cn1572

Elle venait de l’horizon, longeant une plage de mer chaude. Elle s’approchait lentement d’une marche élégante, son regard semblant chercher quelque chose. Elle ne semblait pas me voir comme si j’étais invisible ou un mirage. Puis un aigle blanc se posa sur sa tête et là, tout d’un coup, elle m’aperçut tout proche, ouvrit de grands yeux et me sourit. Les rêves sont parfois étrange et chaud ;)…un rêve de demain ?

GRAVITY // UN RÊVE DE DEMAIN from Filip Piskorzynski on Vimeo.

Long time….

que je n’ai publié moults dessins et autres élucubrations visuelles et/ou auditives sur ce blog…vacances de toutes sortes, mentale, physique, sociétale, amicale, parentale car, oui, une fatigue générale et particulière à tout point de vue, de près de loin, au parmi et au coté, en haut et en bas…ras le bol général qui ne demande qu’une seule chose, le vide et surtout se vider…bref, s’en suit une série qui traite du vide, du chaos à l’origine de tout ordre, nouveau et différent, la roue de fortune tourne et avant que les fruits ne pourrissent, il vaut mieux les partager.

La danse, c’est la vie…envie de danseeeer…en vie tant de danser….

cn1568Travail du subjectile au hasard, laisser les formes se construire au hasard de l’encre, du pinceau, du geste, du papier, du support, du moment, de l’instant et de l’endroit…rien n’est anodin et tout se forme comme si l’univers tout entier participe à la création, ne te laissant pas seul, unique, medium, de ce que tu crois être bon ou bien, fi des jugements de tout ordre, retour à un chaos, vide, créateur anarchique de l’amour…qui s’ordonne tout seul ;)

Travail au brou de noix, eau hasard et plume du 19 ème siècle…

cn1570

cn1560

cn1561

Fable d’un faune ? Nooon, d’un sylphe qui en as ras le bol de ses racines…

 

cn1562

cn1563

cn1564

cn1565

cn1566

 

 

cn1567

 

Urban sketch au détour d’une place, d’une table, d’un verre…

cn1569

ete15

Et un petit portrait crayonné d’une amie très chère \o/ A l’anarchie de l’amour, non tyrannique…car la violence est impuissante face à la force de l’amour…

CN15047