Vieilles choses

Quelques pages d’un vieux carnet, il y a 10 ans déjà, histoire d’anges et tout ça…aux origines et gestation du récit actuel…

 

 

 

 

Publicités

Fuir la honte 8

Il n’y a pas vraiment eu de pause, enfin, presque…d’autres projets et finalisations se sont mises en place ( Une expo ea) , tout est en suspension…

Mais j’ai tout de même coincé sur la colère…jusqu’à une découverte récente en relation avec la pierre bleue…et la licorne…

Voici une partie de la suite de fuir la honte au début assez brut et maintenant moult confuse, cette recherche est digne d’une déduction policière, plus qu’une recherche scientifique et/ou historique,  les ramifications vont dans tous les sens…et donc le sens exact n’est pas très facile à découvrir…d’autant plus que les idées se précisent au mieux, se bousculent, au mieux aussi, enfin, tant qu’elles sont là, même incompréhensibles, elles surgissent, au fur et à mesure…comme une fontaine à plusieurs becs…

(ps : je n’ai plus de connexion et donc je vient sporadiquement ici)

Les explications viendront plus tard, …bye bye la concentration… :(

ang_15

ang_16ang_16b

 

La spirale est un thème récurrent de même que les pétales de coquelicot…a propos de la spirale, un magnifique Manga d’horreur sur ce thème ;) Uzumaki

uzumaki

ang_17ang_18

ang_19

ang_20

ang_21

ang_22

ang_22b.jpg

A suivre donc…

Back in black

Cet été fut somme toute merveilleux…quoique…la lumière est plus belle quand on est à l’ombre…avec un verre de sangria…excellent au demeurant…Mais au delà de l’insouciance, la réalité guette, inéluctable, douloureuse et aussi surprenante comme cette synchronicité quand 5 créatifs se retrouvent dans le même train au même moment, sans l’avoir prévu….et évoquent moultes possibles :) Entretien d’une correspondance, quand surgissent les ailes du désir, on abouti dans l’île du désert à défaut du désir d’elle…

cn1613

cn1618 cn1616

cn1615

 

 

 

 

 

Fuir la honte 2

Suite de l’épisode précédent…

Quelque chose aussi qui a à voir avec la honte et le dégout de soi…le psoriasis.

 

ang15A propos des masques, une artiste imprime des masques en 3D contre la peur et le manque d’estimeclic

 

 

ang16

 

ang17

 

ang18

 

ang19

 

ang20

 

ang21

 

ang22

 

ang23b

ang24

 

ang25

Je disparais dans un monde imaginaire ? Non même pas. C’est plutôt inimaginable, je ne sait pas ou je suis. Une sorte de désert balayé par les vents. Ni chaud ni froid, ni jour ni nuit. Comme si le temps n’existait pas ! Ca me fait penser au monde de Xanth, quand on se fait piéger par l’ombilic de la gourde hypnotique…

ang26Je me rend compte que finalement j’écrivais juste pour écrire. Le dessin aussi. Mais finalement, le projet et le concept ne se conçoivent que quand on a résolu tous les problèmes primaire de l’existence…Je fuyais loin de multiples traumatismes…Le savoir est là mais l’étant n’est plus là. Plus de substance ou de conscience, rien que de l’inconsistance. Et sans cette base là, il ne peut y avoir de projet – concept – création et évolution ! Enfin, très peu. J’ai vécu plus ou moins avec ce genre de mode d’existence « décalé », en extase !  Littéralement !  Condamné à vivre sans joie, faible, …à part être « artiste super sensible, je ne peux rien faire d’autre »…sentiment de dégout mêlé à la tristesse…

Saloperie d’émotions…