Fuir la honte 4

Long est le chemin…

Suite de l’épisode précédent Honte 3.

Les autres épisode Honte 2

et Honte 1

 

ang33

ang_02

Je  me réveillais dans cet hôpital en pleine confusion comme un mauvais rêve. J’arrachais les baxter sans me rendre compte de ce que je faisais. Ma mère, qui me veillait, hurlait au secours et engueula l’infirmière qui devint toute pâle mais réagit promptement en calmant ma mère, appelant d’urgence un médecin qui a dû m’administrer un sédatif. Il y avait du sang partout mais maintenant je m’en souvient que partiellement. Je me rappelle plus de la peur que de la douleur. Cette peur des aiguilles qui ne m’a plus vraiment quitté…

Je sombrait à nouveau dans un profond sommeil…

ang_03

On diagnostiqua au début une leucémie, mais il n’en était rien. Je n’avais pratiquement plus de globule rouge dans le sang mais les globules blanc n’y étaient pour rien. Je subi deux ponctions lombaire (Le plus douloureux, c’est la piqure pour endormir, ensuite c’est juste bizarre) pour affiner les résultats et le verdict fut une anémie hémolytique, la maladie de minkowski et chauffard, drôle de nom.

On me remplaça deux fois le sang ( à la fin je m’y habituais ) Et je passais ensuite à un régime alimentaire progressivement et principalement carné.

Et je sorti tout rouge de l’hôpital

ang_04

Je repris un peu de poids mais j’étais toujours nul en sport. Toute mon enfance à été marquée par une faiblesse permanente qui compromettait mon développement physique. C’était humiliant d’être le plus nul en sport et faible en quasi permanence. Même les efforts mentaux comme l’étude me donnèrent de violents maux de tête. D’où le ratage régulier des examens…autant d’années d’école perdues. Par contre, le jeu de rôle me permis de « soigner » assez efficacement la peur des autres et la rencontre de nouveaux amis. Cette phobie sociale disparaissait progressivement…mais il en restait une autre plus profonde et franchement handicapante qui se développa insidieusement en minant ma personnalité.

Mais difficile de la cerner, de mettre un mot dessus…j’avais toujours peur des adultes, de l’autorité, et j’étais de plus en plus confronté à des » absences ». Après plusieurs années de psychothérapies foireuses, mon anxiété ne cessait de grandir. je perdis tout au final. Mon épouse me quitta, je n’osait plus voir mes enfants, je perdis ma maison, mes meubles, mes livres, des dessins, des peintures, des souvenirs, mon boulot et sombrait dans une dépression assez atypique. Et je ne pouvais que constater en spectateur médusé sans plus aucune réaction ma chute et ma ruine. Et impossible d’aller au delà de cet état. L’anxiété  gagnait mon quotidien et mes nuits. Certain moment devenait de véritable combat contre la panique. Je devais marcher de plus en plus longtemps pour calmer ce mal. Mais la marche stabilise la réflexion ce qui me permis de remonter laborieusement à l’origine.

ang_05Mon orthographe est foireuse mais je travaille dans l’urgence, comme un dernier souffle…

A suivre donc…

 

 

Publicités

Pose sirènes

En attendant de passer à autre chose, je dessine une sirène par jour ;)

sir12

 

sir21

 

sir22

 

sir23

 

sir06

 

sir09

 

sir01

 

sir17

 

sir15

 

sir14

 

sir13

 

Sur un air de Cocteau twins : « song to the siren »

 

 

Et pour compléter, une création radiophonique à propos des sirènes justement.

« Siren Eimi – Je suis Sirène » – Radio Moniek

 

« A ces êtres et à leurs figures plurielles, Moniek adressa un chant d’amour, poétique, sonore, polyphonique. Une invitation à trouver notre bulle dans ce monde sous eau, à plonger au plus profond de nous-même pour y trouver notre liberté intérieure tout en restant à l’écoute de la rumeur du monde. »

 

https://www.mixcloud.com/widget/iframe/?embed_type=widget_standard&embed_uuid=e89329f2-e5b5-4685-ac2b-76ef2f6ddaaf&feed=https%3A%2F%2Fwww.mixcloud.com%2FRadio_Moniek%2Fsiren-eimi-je-suis-sirene-podcast-radio-moniek%2F&hide_cover=1&hide_tracklist=1&replace=0

 

Part I-SIREN EIMI – JE SUIS SIRENE – Podcast Radio Moniek by Radio_Moniek on Mixcloud

Dragons de l’oubli

Rugissant aux quatre vents…mais aucuns sons ne sort…

Les dragons, images de la vie et son combat, s’étranglent dans un souffle muet…

Horreur de l’amnésie résultante de la torture

Oublier

Oubliez

Oublié

Jusqu’à ce que la douleur rappelle à Soi, comme une lame froide et brulante dans le cœur de l’âme…

 

Alors les freux, choucas et corneilles coassent allègrement en ses temps de grisaille et jouent à se faire peur, ou dominer , c’est la même chose,

pour un peu de nourriture

quitte à manger le dragon

 

cn1453

 

cn1458

 

 

Dessin à l’encre pour un site, finalement jamais retenu…les temps sont durs, très durs…

J’essayerai de faire une note rigolote la prochaine fois ;)

corbeau

Sur l’amnésie, le dernier film de Gong li et zhang yimou. Clic

Suite de l’ange

c06

Je vous dis qu’il y a quelque chose dans l’air, faut il y croire ou pas, mais les anges ne se foutent vraiment pas de notre gueule. Il y a de la méditation dans l’air, ce qui m’incite à lire la vie de Pythagore et de voir les milliers de liens qui se concentrent en une seule personne, théorie, ordre, religion, culte, philosophie, magie, tout est bien pensé et construit et me redonne un peu de courage pour la suite. Je note, je note, puis faudra que je résume tout ça…

Et là un terrible dessin d’Esther==> de la lanterne brisée qui vient de se rouvrir, je vous dis qu’il y a un truc bizarre qui se passe \o/ Bravo à cette immense artiste, musicienne qui compose des morceaux absolument fabuleux. Et une muse aussi tout simplement…

Retro 2012.

Quelques dessins, illustrations vectorielles pour un serious game, des croisements de personnages, des portraits, hommage, anniversaire, des dragons, des carnets, urbains ou non, de la calligraphie, des fantômes, des corps, et moultes rencontres.

retro12b